Infrastructure informatique Point de départ pour sa stratégie

Comprendre les fondations de vos services numériques #1

IT, Stratégie, Systèmes d'information

2  comments

Une infrastructure informatique c’est comme les meubles. Quand ça fonctionne normalement, on a tendance à les oublier. Par contre, quand ça s’arrête...   cela devient le centre de toutes les attentions.

Dans ce 1er article et cette première vidéo, je ne vous parlerai pas tout de suite de Cloud ,Public, Privé, d’hyperconvergence, Infrastructure As a Service , InfraAsACode ou  de container…

Je vous propose de revenir aux bases de ces technologies. Et comprendre simplement ce qu’est une infrastructure informatique, puis aux critères à prendre en compte  quand on lance un projet de construction ou de transformation d’une infra.

Même si vous n’êtes pas dans les métiers de l’informatique ou ingénieurs système, il est important d’en comprendre les fondements. Pour schématiser les concepts que je vais évoquer, je vais utiliser le langage de modélisation Archimate. Si vous souhaitez en savoir plus sur Archimate, je vous propose de suivre ce lien inscrire ou vous inscrire directement à ma formation gratuite en fin d'article.

Avant d’aborder les principes d’une infrastructure informatique, commençons par nous demander : quel en est le but? Et pourquoi les infrastructures informatiques sont-elles si importantes ?

Infrastructure informatique pourquoi faire ?

Aujourd’hui, nous utilisons un nombre croissant de logiciels et d’applications communicantes.

Petit à petit, ces applications se sont multipliées pour proposer de plus en plus de services, et sont devenues indispensables pour les clients et les métiers des organisations et globalement dans la vie de tous les jours.

Et, pour pouvoir faire tourner toutes ces applications, il y a besoin d’une infrastructure informatique qui va exécuter et satisfaire les besoins des logiciels qu’elle héberge. Mais, quel est le périmètre d’une infrastructure informatique ?

Même si vous n’êtes pas dans les métiers de l’informatique, comprendre les infrastructures IT  c'est comprendre les fondations de vos services numériques."

Périmètre d’une infrastructure informatique

Il n’y a pas de définition précise d’une infrastructure informatique, mais on retrouve des éléments communs, que l’on peut répartir en couches cohérentes (voir schéma) :

  • La couche logicielle.  En général, une application est composée d’un ensemble de logiciels sous-jacents (base de données, front, backend ,etc…)
  • La couche système permettant d’exploiter les ressources des serveurs hôtes pour les mettre à disposition de la couche logicielle.
  • Les ressources informatiques sont fournies par le matériel dédié au calcul et au stockage : serveurs et baie de stockage.
  • La couche réseau permettant le transport de la donnée.
  • Et enfin les locaux hébergeant le matériel de manière sécurisé.

Pour pouvoir répondre aux besoins donnés, chaque couche doit répondre à certains critères de qualités. :

La performance à car il n’y a rien de pire que des applications qui rament, avec des utilisateurs passant la moitié de leur temps à attendre devant des messages « Veuillez patienter ».

Le temps de disponibilité à les arrêts des services (programmée ou non) ont des conséquences financières directe ou indirecte sur l’activité métier ou l’image interne/externe.

L’intégrité dans la collecte, le stockage, le traitement et la diffusion de l’information.

Et pour finir la sécurité. Rares sont les jours où il n’y a pas une information sur  des incidents de sécurité pour une organisation :

Fuite de données et cryptage massif sont des incidents pouvant avoir des conséquences dramatiques sur l’activité et  casser la confiance et la réputation d’une organisation.

On se rend compte qu’en étant liées aux applications, les infrastructures informatiques peuvent tout au long de leur cycle de vie influer positivement ou négativement sur la productivité, la qualité des services rendus ou la satisfaction des clients.

Il ne s’agit donc pas que d’une affaire de professionnel de l’informatique. La compréhension des principes d’une infrastructure, les critères importants guidant les processus d’évolution et le maintien en condition opérationnel devrait intéresser toutes les fonctions de l’entreprise ayant comme souci la performance opérationnelle.

Chaque couche à son rôle, et ses fonctions, mais avant de plonger dans les caractéristiques de chacune, examinons le cycle de vie d’une infrastructure informatique et les préoccupations générales lors de la phase de conception d’un projet.

Cycle de vie d'une infrastructure informatique

Tout composant d’un système d’information qu’il soit matériel ou logiciel suit un cycle de vie. Et pour tout ou partie d’un projet de construction ou de transformation d’une infrastructure informatique, le cycle passe par plusieurs phases.

Tout d’abord la phase de conception. C’est toute la préparation jusqu’à la décision pour une solution.  Et pour moi, cette phase est l’une des plus importantes. Une bonne préparation vous assurera un bon alignement avec les besoins de votre organisation.

Une fois que la technologie choisit et la trajectoire définit, il faut mettre en œuvre la solution choisie lors d’une phase de construction.

La mise en production démarre la phase d’exploitation. C’est le moment où les ressources sont mises à la disposition des utilisateurs.

À la fin du cycle de vie, il y a le décommissionnement.

C’est un cycle de plusieurs années et la phase de conception doit être utilisée pour se projeter et identifier les hypothèses à mettre en œuvre et à exploiter dans les années suivantes.

Zoom sur la phase de conception...

Pour construire ou transformer une infrastructure sur tout ou partie des couches qui la constituent, il est important lors de la phase de conception de ne pas avoir que des préoccupations basées sur la technologie, mais de commencer par les besoins et le contexte de son organisation. Il ne faut pas oublier que le système d’information n’est pas une finalité, mais un moyen d’atteindre les objectifs de son entreprise.

Avant de rentrer tête baissée dans les solutions, une petite introspection des spécificités de son organisation va permettre de commencer à définir le besoin et la trajectoire :

...et commencer par les spécificités de votre organisation

La stratégie de l’entreprise donne le cap de l’organisation à moyen et long terme.

Les  métiers de votre entreprise sont importants et  vous n’aurez pas les mêmes contraintes si vous êtes dans le tertiaire ou si vous avez une activité de santé.

La trajectoire et les prévisions de croissance seront différentes si vous êtes une startup en hypercroissance ou une entreprise traditionnelle ayant atteint un certain stade de maturité sur son marché.

Les spécificités opérationnelles et organisationnelles sont à prendre en compte. Des entreprises ayant les mêmes métiers n’ont pas pour autant la même culture, le même management et les mêmes collaborateurs.

Enfin, les capacités d’investissement et la cohérence financière des projets seront un point déterminant. Gardons à l’esprit que si la meilleure solution du monde impute significativement la capacité financière de votre entreprise, cela n’aura aucun sens si le retour sur investissement n’est pas à la hauteur.

Après avoir terminé l’introspection de son organisation, pas le temps de reprendre son souffle, il faut replonger dans le système d’information à faire évoluer.

La direction des systèmes d'information

Il est rare de partir de zéro, le système d’information existant est donc un point d’ancrage important pour construire sa trajectoire, en commençant par les équipes.

À titre personnel, je suis convaincu que ce qui est important dans une DSI, ce n’est pas le SI, mais les personnes qui font tourner la boutique. Tenir compte du niveau de formation et d’expertise, de l’expérience, du management, etc..  Les hommes et les femmes qui « font le travail » sont la clé de voute d’un projet réussi.

Il y a d’autres points qui pourront influer sur la phase de conception :

  • La feuille de route des autres projets sera utile pour déterminer les jalons.
  • La gouvernance et les politiques, comme la politique de sécurité du système d’information.
  • La trajectoire budgétaire.

Et enfin, l’expérience acquise lors de la conception et l’exploitation de votre ancienne infrastructure informatique permettra de cadrer le projet.

Maintenant que l’on sait d’où on part et quels sont les besoins, examinons l’état de l’art.


L’état de l’art

Mais qu’est-ce que l’état de l’art ? La définition dans Wikipédia nous dis:

« Dans une entreprise, avoir une bonne connaissance de l'état de l'art passe principalement par la consultation de revues spécialisées, la fréquentation de colloques et conférences spécialisées ou la formation continue y contribuent. »

Pour un projet, déterminer l’état de l’art va  consister à ressortir les éléments de votre veille et aider à précadrer votre projet.

Repérer les technologies qui semblent répondre à vos besoins, leurs fonctions, l’estimation des couts et leur facilité de prise en main. Enfin, la maturité des technologies est un point important : 

À moins que le business le nécessite, que l’enjeu technologique soit à un niveau stratégique et le risque mesuré. Je recommande d’éviter des solutions ou la peinture n’est pas encore sèche. Les sujets sont toujours plus complexes dans la vraie vie que sur le papier ! Et il est sage de miser sur l’expérience des autres et sur la maturité de fournisseurs que vous choisirez avec soin.

Choisir les bons partenaires. Intégrateur, constructeurs, mainteneurs…

Il est rare d’avoir toutes les compétences en interne pour traiter la complexité d’un système d’information et plutôt courant de s’appuyer sur l’expertise d’un tiers dans ses projets.

Le choix de vos fournisseurs, qu’ils soient constructeurs, revendeurs, intégrateurs ou mainteneurs est une des clés de la réussite de votre projet d’infrastructure. Pour moi, il ne s’agit pas de choisir un sous-traitant, mais plutôt un partenaire de confiance.

Trouvez un partenaire qui s’engage avec vous, c’est la garantie que la solution choisie réponde de bout en bout aux besoins de votre organisation. Pour cela, plusieurs points à regarder :

  • Tout d’abord identifier les points forts de chaque fournisseur et leurs affinités. Cela permet de les positionner sur les technologies où ils pourront avoir la plus grande valeur ajoutée. Vérifier que les personnes qui interviendront ont le bon niveau d’expertise et auront des leviers d’escalade en cas de difficulté.
  • Au cours d’un projet, il y a des moments où il faut escalader, accélérer, s'ajuster et réagir. Au-delà de l’expertise,  il faut veiller à la disponibilité des compétences et avoir une certaine souplesse pour s’adapter aux aléas.
  • Les plus gros fournisseurs ne sont pas nécessairement adaptés à tous les besoins. Des relations déséquilibrées peuvent mener à une forte dépendance ou à un projet qui déraille. Les sociétés de services de petite ou moyenne taille auront à cœur de démontrer leur savoir-faire. Le bon partenaire est celui qui comprend et qui vous garantira un niveau d’engagement et des garanties adaptées à vos enjeux.

Vous l’avez compris, il faut trouver un équilibre pour  aboutir au bon choix d’un futur partenaire :

  • Avoir de fortes exigences, sans tomber dans l’impossible.
  • Ne pas privilégier le moins-disant, mais plutôt le mieux-disant.
  • Identifier les personnes avec des valeurs qui vous correspondent tout en restant à juste distance pour ne pas biaiser vos décisions.
  • Quelqu’un qui vous ressemble, ou travaille avec des entreprises qui vous ressemblent tout en vous apportant une vision différente.

un partenaire qui vous ressemble, ou travaille avec des entreprises qui vous ressemblent"

Choisir et s’entourer de bons partenaires est importants. Important quand tout  se passe bien, mais aussi dans la difficulté.

Conclusion

La compréhension de ce qu’est une infrastructure informatique et la phase de conception d’un projet est importante et pas uniquement un problème d’informaticien.

La déléguer totalement ou la négliger, c’est risquer de déployer une solution inadaptée et embarquer son entreprise, ses utilisateurs et ses clients dans la galère pendant de longs mois voire de longues années.

À l’inverse, un projet réussi permettra de gagner en productivité, disponibilité et sécurité.

Et sera le socle de développement de nouveaux services.

Dans le prochain article (et vidéo), nous explorerons dans le détail les spécificités de chaque couche d’une infrastructure informatique. Et nous identifierons les critères importants à regarder dans chacune pour compléter la phase de conception de vos futurs projets.

Pour recevoir votre formation Archimate gratuitement 

Si le bouton ne fonctionne pas, connectez vous à un autre navigateur ou désactiver votre bloqueur de publicité.


Tags

Archimate, Infrastructure informatique


Autres articles

Analyser la stratégie d’un leader

Analyser la stratégie d’un leader

Superpouvoir : Modéliser avec Archimate

Superpouvoir : Modéliser avec Archimate
  • {"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}
    >