Pourquoi installer un serveur à la maison ?

parce que c'est cool !

IT, Veille

0  comments

Est-ce utile de monter un serveur chez soi et pour quels usages ? Quelques mois après le lancement du site, le besoin d’avoir mon propre environnement de tests et d’expérimentation commençait à être de plus en plus prégnant.

Alors après avoir beaucoup réfléchi,  il était de temps de sortir de ma zone de confort et de me lancer un nouveau défi. Remettre les mains dans la technique pour construire mon serveur maison.

De l'analyse des besoins jusqu’à la mise en œuvre du projet, en passant par toutes les galères, je vous dis tout dans cette série d'articles.

Mais avant d’aborder les phases de conception et de planification,  nous allons aujourd'hui revenir bases de ce que sont des serveurs informatiques et qu’est-ce que cela signifie que d’en avoir un à la maison ?

Pour qui cela pourrait être utile ? Les usages  et enfin je finirais par évoquer les types de solutions disponibles avec leurs avantages et  leurs inconvénients.

Serveur informatique ? Serveur maison ? Homelab ?

Comme son nom l’indique, un serveur est un ordinateur ayant le rôle d’apporter un service informatique à la demande d’utilisateurs. Ces utilisateurs utilisent pour cela un autre ordinateur que l’on nomme en général un client.

En entreprise, les serveurs sont hébergés dans des datacenters ou des salles dédiées j’en ai parlé dans cet article.  Ce sont des machines qui fonctionnent en permanence, pendant plusieurs années, elles sont donc équipées avec du matériel fiable et redondant permettant d’anticiper des pannes matérielles.

Par exemple : Deux alimentations, plusieurs cartes réseau, des disques de secours (RAID), etc.. Et surtout un service de maintenance assuré par le constructeur, qui permet en cas de panne de revenir à une situation contrôlée et maitrisée en quelques heures (je l'évoque dans mon premier article).

Ceci dit, un serveur reste un ordinateur et donc n’importe quel PC pourrait être finalement recyclé pour être utilisé en tant que serveur à la maison.

Attention, il faut toutefois bien comprendre que recycler un ordinateur classique en serveur c’est aussi réfléchir à la protection des données hébergées dessus. Avec le risque d’arrêt de service, voire pire perdre ses données si ce n’est pas fait correctement. 

Dans tous les cas, il est important de garder en tête qu’en entreprise ou à la maison le risque zéro n’existe pas, même si on peut y tendre !

Un serveur à la maison pour quoi faire ?

Quand on parle d'usages domestiques, on pense aux loisirs, et si vous avez des enfants il est très probable qu’ils aiment Minecraft. Un usage sympa quand on a un serveur chez soi est d’installer un serveur de jeux.

Serveur de jeux

L’avantage d’un serveur de jeux est d'avoir sa propre instance de jeux privés. Vos enfants peuvent jouer ensemble sans crainte dans des mondes qui leur appartiennent. Et bien sûr, avoir la possible de jouer avec eux et partager leur univers. C’est franchement sympa, et l’occasion de passer de super moment !

Pour autant, il n’y a pas que Minecraft et il existe bien d’autres jeux commerciaux ou libres que l’on peut héberger pour des usages familiaux.

Serveur domotique

Toujours en restant dans les usages personnels, il y a la tendance grandissante des objets connectés et de la maison intelligente. Il est envisageable d'installer à demeure un serveur domotique. Il existe pour cela plusieurs solutions libres comme la plateforme Jeedom par exemple.

Ces solutions permettent de contrôler vos prises électriques, lumières et appareils connectés, et de mettre en place des scénarios beaucoup plus fins que celles proposées par des solutions propriétaires, fermées et hébergées dans le cloud.

Un autre avantage est que l'on reste indépendant de sa connexion Internet pour piloter sa maison.

Serveur multimédia

Un autre usage assez répandu est le serveur multimédia directement connecté à votre télévision ou via une application cliente. Ces solutions vous permettront de centraliser et de regarder vos films, écouter votre musique, regarder vos photos, etc…  En général, vous relierez votre serveur au réseau ainsi que sur votre télévision.

Serveur de stockage Nas

Pour faire la transition entre les usages de loisir et des usages plus techniques, il y a le NAS ou Network Attached Storage. C’est un serveur dont la fonction centrale est de stocker, centraliser et partager des fichiers sur le réseau.

Serveur réseau

Un serveur peut héberger un ou plusieurs services réseau.  Ses types d'usages sont pratiques pour les utilisateurs de la maison, mais sont aussi utiles pour les personnes voulant expérimenter et s’autoformer. Voici quelques exemples de services réseau utiles :

Pour éviter l’exposition de vos ordinateurs et des services sur Internet, il est possible de mettre en place un service VPN. Un VPN vous permettra de vous connecter à distance et en sécurité aux ressources informatiques héberger chez vous depuis votre téléphone ou un ordinateur portable.

Un autre cas d’usages intéressant est la mise en place de relais DNS interne. Sans rentrer dans le détail technique, utiliser des DNS spécifiques vous permettra de supprimer les pubs et passer outre les restrictions des fournisseurs d’accès.

Il existe bien d’autres services réseaux comme les pare-feux, les serveurs de temps, ou les reverse proxy qui vous permettront d’exposer vos services internes sur Internet.

Applications à la maison

Gestionnaire de mots de passe, Applications bureautiques, Environnement de développement, etc… Il existe des tonnes d’applications que vous pourrez installer dans un environnement pour vous, votre famille ou votre réseau d’amis ou de pairs.

Vous l’avez compris au prix d’un peu d’huile de coude et de temps les usages, les possibilités sont infinis.

Un serveur à la maison pour qui ?

Quand on est étudiants en informatique ou en reconversion pro avoir un homelab à disposition est un allier précieux dans son apprentissage. Cela permet de mettre en pratique à petite échelle ses nouvelles connaissances.

Pour les professionnels de l’informatique, cela peut permettre de démarrer des projets en parallèle, faire de la veille technologique, ou se former dans un environnement maitrisé ou simplement parce que votre entreprise ne dispose pas de ressources de formations.

Enfin, un serveur à la maison est l’occasion pour les passionnés de maitriser leur environnement informatique, d’en reprendre les contrôles et d’utiliser des services sur mesures.

Plusieurs types de serveurs pour répondre à différents besoins

En prenant quelques précautions !

Les solutions les moins onéreuses vont consister à recycler de vieux ordinateurs, voir de vieux serveurs et d’installer un hyperviseur de virtualisation ou le système qui pourra répondra aux besoins.

Ce type de démarche est très intéressante et est particulièrement adaptée aux expérimentations.

 Toutefois, je souhaiterais vous avertir de plusieurs points. Les services mis en place chez vous seront potentiellement soumis à plusieurs types d’aléas :

...garder en tête qu’en en entreprise ou à la maison le risque zéro n’existe pas...

  • Des pannes sur du « vieux » matériel de classe entreprise nécessiteront peut-être dans le temps de remplacer des pièces. Le temps de disponibilité est alors à prendre en compte et cela sera potentiellement couteux voir inaccessible en fonction de leur rareté...
  • À l’opposé, l'installation de systèmes de classe entreprise (même gratuit) installés sur du matériel grand public sera possible, mais probablement pas supportée et soumise à des bugs ou des contraintes liées aux ressources limitées.
  • Par ailleurs, les services mis en place dépendront du niveau de compétences techniques, en cas d’erreur ou de mauvaise implémentation cela pourra arrêter tout ou partie des services mis en place.
  • Enfin, même en étant compétent ou en mesurant et acceptant le risque, il faut un minimum de temps pour mettre en œuvre et suivre votre installation maison.

Alors si je vous ai refroidi quant à l’installation et au suivi de votre propre serveur, mais que vous vous demandez s’il existe des solutions plus simples, il y a plusieurs approchent :

Depuis quelques années, une nouvelle gamme de matériel s’est démocratisée répondant à ce segment de marché. Il s’agit d’entreprises comme QNAP, Synology  proposant des plateformes faisant abstraction des couches de bas niveau pour proposer des interfaces super intuitives pour gérer votre installation à la maison, avec parfois des garanties et des niveaux de services adaptés à ces usages.

La contrepartie est évidemment liée au cout d'investissement, surtout si la quantité de ressources dont vous avez besoin est importante.

La dernière solution intéressante et intermédiaire sera de vous appuyer sur des raspberry ou équivalent . Le cout très abordable avant les pénuries de composants et la facilité de remplacement du matériel en fond un choix intéressant pour de nombreux usages et projet avec un succès mondial.

Attention toutefois !

Cela n’enlève pas une certaine complexité technique en termes de mise en œuvre et de suivi (bien que beaucoup de distribution fonctionne out of the box)

La puissance est parfaite pour certains usages, mais sera vite limitée si vous avez besoin de ressources. Il est alors assez fréquent de devoir multiplier les boitiers au fur et à mesure des besoins.

Conclusion

Ce premier article sur les cas d’usages et les types de homeserver à la maison se termine.

Avant de plonger dans des parties plus techniques, je vais vous détailler dans le prochain la description de mes besoins et mes objectifs qui m’ont permis de choisir la bonne solution (en tout cas celle qui m’allait).

En attendant, n’hésitez pas à voir ou revoir mes articles sur les infrastructures informatiques et pour les plus pressés vous pouvez découvrir la suite sur ma chaine YouTube.


Tags

Infrastructure informatique, Perso, projet


Autres articles

Analyser la stratégie d’un leader

Analyser la stratégie d’un leader
{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}
>